La Beaume de Venise : et c'est pas fini…

Publié le 9 Juin 2015

Par Aristote et Toutatis

Petites courses entre amis !

Le rendez-vous était pris pour la Beaume de Venise 2015 avec les 4 philosophes de la bicyclette Hervé, FredB, Christian et moi-même FredK. Oui je parle de philosophes, car il sera beaucoup question de grec ancien lors de cette journée dixit Hervé ou la faute a un delta trop grand de hauteur de selle de FredB ou un manque de rayon gamma, pourtant il finira tout vert après avoir affronté le géant de Provence mais nous y reviendrons plus tard.

Oui Hervé, ou disons plutôt Platon, donc pas le chien de Mickey mais le philosophe, a fait Grec ancien mais aussi lettre moderne… mais à la poste, il emploi des mots savants d’ou la rhétorique de cette diatribe ;) : «Il y a des jours ou je me lâche » comme dirai Chritophe Maé !

Mais reprenons le chemin de notre route au rond point : après notre arrivée dans un petit camping charmant au demeurant, encore une trouvaille de notre G.O. dit «welcome on board» dit Kinkin dit Socrate pour l’occasion, l’heure fut à la ripaille toute dyonisienne d’une avant course : des pâtes, des pâtes oui, mais au beurrum don Camillo !

Quelques palabres, Paroles et Paroles et Paroles… comme disait cette fois Dalida : l’objectif fut fixé : à quattro nous partirames et à quattro nous arriverames de métro, départ rapide, montée du Ventoux tout en retenu, transition la tête dans le guidon et finish la langue sur la potence ! C’était sans compter les rames du bateau cette fois.

Alea Jacta est me dis-je, Que Sera Sera, veni vidi ceci ou pas, le pacte fut scéllé : cela devait être une journée fantastique à placer sous le signe de l’Omega et de Zebra 3 comme dirai Starsky à Hutch en grec ancien.

Mais ce n'est pas fini… quelques débats, sur le sens de la vie et autre platitude Homeriene, animèrent encore cette veillée à la frontale et au moustique tigre…

…QUAND…

la bombum tombate, c’est de l’impératif pour rimer avec les pâtes, au milieu du second service de la platrée de Panzani : notre ami FredB alias Pythagore, qui a le sens de la formule, nous infligea son plus beau sourire pour dire avec la casquette redressée :

j’ai un nouveau vélo !!!!!!

Quesaco ? Nous verdimes sous le choc de l’annonce, et le nouveau Cannondale aussi : bijou flamboyant au couleur du team, snobisme ultime du maître de la formule au carré divisé par Pi mais pas de la hauteur de selle… on y vient patience. C’est sur cette nouvelle que nous partimes 4 nous coucher chacun de son côté pour nous retrouver 1000 sur la ligne de départ le lendemain !

Question d’Aristote (c'est moi, parce que j'ai toujours de bonnes questions le matin de bonne heure) à Socrate à 8h00 du matin :

le Jean-Lucum au maillot de la gay pride (prononcé le louchoum champion du monde) y disait pas que le départ que c’était séparé entre 90 et 140 ? Oui, car Aristote parle le Dauphinois !

Réponse de Socrate :

le Lucum ji l’aime bien, mais y dit qui di Couneri ! C’est dipart «commun», du latin : tous ensemble ! CQFD. Du Socrate avec l'accent pied noir dans le texte, ça le fait !

PAN dans ta face ! le départ fut donné, le momentum n’est plus à la formule : départ rapide : Aristote tunique noir bande verte, prend la corde devant Platon toque noir et vélo titanesque, Socrate socquettes… rouge… y’a un schisme là… et Pythagore… Pythagore houhou, une fois, deux fois, trois fois…a plus, disparu, «mais t’es ou ? pas là ! Mais t’es pas là mais t’es ou ? pas là !»… comme le le chante Viannay de sa voie éthérée. Pythagore lui, il est enterré, planté car il avait mal calculé sa hauteur de selle, problème de compas dans l'oeil, mais ou est donc or ni car et REPAN le géant tout vert blèmi sous l’effet des lactites et autres acides réanimés et de la sainte clé BTR oubliée au bungalow !!!!!!!!!

Adieu la quattro, l’Audi au rencart, range tes roues et ton teint de pêches et sort la peau de chamois tu vas avoir mal aux fesses et aux cuissosses !

Restait plus que notre trio, la la la hi tou comme chanterai en yodler un Autrichien sur les hauteurs, a l’assaut de la cîme de la Provençaou ! Temps idyllique, mais chaleur caniculaire, avec le VENTOUX sans le VENT. Restait donc le OUX, mais le OUX sans le VENT c’est plus le VENTOUX, alors le VENT il est OUX ? (les droits d’auteurs de cette formule reviennent à Platon, eh oui, tout un week-end comme ça…) on nous aurait donc menti ?

Alors Je repense à cette fameuse histoire belge de Kinkin avec son vélo à l’horizontale sous les bourrasques Provençale !!!! «Mon vélo à l’horizontale je te dis…» façon Bourvil sortant de sa 2CV : Quel Mytho le Socrate !

Et là qu’entends-je au ravito du Mont Serein, un quidam motard conteur de son état, faisant écho, tout là-haut de la même histoire française que Socrate à des belges ! Fantastique ! La boucle est bouclée, il avait dit vrai !!!!!!

Ensuite, que du bouheur ou presque, petites bosses, grandes bosses, 50km/h de moyenne sur un quinzaine de kilomètres entre Chamroussiens jusqu’au 2eme ravito, (8eme temps sur STRAVA les gars ! devant du beau monde) chaleur caniculaire 40° et gorgum asséché, manquait la bosse du chameau, défaillance, relance, Platon et Socrate partis plonger dans la fontaine tel un St Bernard avec son tonneau, Aristote perdu sans ses acolytes, hips, mais à l’arrivée heureux et fier d’avoir roulé ensemble !

Ensuite l’attente, quelqu’un a-t-il seulement calculé Pythagore ? Dans quel triangle s'est-il encore fourré ? «mais t’es ou ? pas là ! Mais t’es pas là mais t’es ou ? pas là !» sur le 90 ? le 140 ?…

Enfin 1/2 heure plus tard LE VOICI !!!!! T'es là !!!

Sauvé dans le Ventoux par une clé BTR salvatrice tombée du ciel, charmante avec ses petites formes carrées "ça va toi", lui dit-il, le casque redressée à défaut de la casquette, de sa selle et du reste… Et alors là je dis chapeau le matheux, car Pythagore a quand même fait le 140 et son premier 3000 m de D+ !!!!!! la selle dans le rect… hum non là je ne peux pas le dire. Néanmoins nous apprendrons plus tard qu'il roulate avec un Suisse ou son comparse, que nous croiserume sur le retour dans sa Porshe Cayenne et Pinarello sur le toit : quand je vous dis qu'il est snob le FredB !

Ne restait alors plus qu’a rentrer… et s'arrêter prendre du vin car comme le dirait Platon, veridic : in Vino Veritas, l'affaire est dans le sac !

1er Col et a plus notre FredB, snif.
1er Col et a plus notre FredB, snif.
1er Col et a plus notre FredB, snif.
1er Col et a plus notre FredB, snif.
1er Col et a plus notre FredB, snif.

1er Col et a plus notre FredB, snif.

Bizarre cette fille derrière Kinkin !
Bizarre cette fille derrière Kinkin !
Bizarre cette fille derrière Kinkin !
Bizarre cette fille derrière Kinkin !
Bizarre cette fille derrière Kinkin !

Bizarre cette fille derrière Kinkin !

Non on n'a pas fait qu'amuser la galerie !
Non on n'a pas fait qu'amuser la galerie !
Non on n'a pas fait qu'amuser la galerie !

Non on n'a pas fait qu'amuser la galerie !

Hervé à l'assaut !
Hervé à l'assaut !

Hervé à l'assaut !

Quelques compagneros de route sympathiques et en plus du Voironnais !
Quelques compagneros de route sympathiques et en plus du Voironnais !
Quelques compagneros de route sympathiques et en plus du Voironnais !
Quelques compagneros de route sympathiques et en plus du Voironnais !
Quelques compagneros de route sympathiques et en plus du Voironnais !

Quelques compagneros de route sympathiques et en plus du Voironnais !

Dieu  Grec et autres objets du délit ! Et enfin une photo de Fred !!!!!!!!
Dieu  Grec et autres objets du délit ! Et enfin une photo de Fred !!!!!!!!
Dieu  Grec et autres objets du délit ! Et enfin une photo de Fred !!!!!!!!
Dieu  Grec et autres objets du délit ! Et enfin une photo de Fred !!!!!!!!
Dieu  Grec et autres objets du délit ! Et enfin une photo de Fred !!!!!!!!
Dieu  Grec et autres objets du délit ! Et enfin une photo de Fred !!!!!!!!

Dieu Grec et autres objets du délit ! Et enfin une photo de Fred !!!!!!!!

1cm et demi : et ça fait le bonheur de FredB !

1cm et demi : et ça fait le bonheur de FredB !

Quel beau sourire !

Quel beau sourire !

Rédigé par Chamrousse Team Cyclosport

Repost 0
Commenter cet article

demis roussos 12/06/2015 21:41

4 grecs dans une skenos (tente) la veille d une course .....ça pas du rigoler
mikonos en ventoux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
trop deçu d 'avoir raté votre petit week end

jluc 09/06/2015 22:29

J'ai pas tout compris ... c'est qui qu'a gagné ?
Le côte du rhône sous la chaleur , faut se méfier ... ça demande de l'entrainement !!!

Fred B 09/06/2015 21:47

Quel philosophe notre Aristote...Toujours aussi fort dans le genre et la manière de raconter nos week end. Aristote, t'es le meilleur !!!

Hervé 10/06/2015 14:00

Fayot !!! Aristote ne t'attendra pas plus la prochaine fois !!

Hervé 09/06/2015 20:26

Dis donc Aristote , tu t'es éclaté !!! Quel plaisir de revivre ce moment à travers ce texte . Et encore , on pourrait certainement en ajouter , par exemple dire à quel point Socrate a apprécié la main insistante au rect....hum de Platon ; que Pythagore a " sauté " à cause du train d'Aristote ; qu'au temps d'Aristote les maillots de bain n'existaient pas....... bref de bons ( déja ) souvenirs !!

Aristote 09/06/2015 21:13

J'avais déjà oublié ces petits détails ;)))))

kinkin 09/06/2015 20:04

Que dire, super week end brillamment récité.