La Médaille du Panache pour Jean-Luc !

Publié le 5 Septembre 2016

Et bien voilà , fin de la partie sportive de notre séjour Australien.Le moral était bon à 7h le matin sur Elisabeth Quay malgré les 10 petits degrés.On se retrouve avec Amélie , David et William pour un petit échauffement avant de regagner nos SAS respectifs.La ligne d'arrivée nous attend à Kalamunda, on commence à ressentir un petit stress en voyant le nombre impressionnant de concurrents Australiens aux gabarits taillés sur mesure pour ce parcours.Mais bon on n'est pas venus de si loin pour se dégonfler et puis ce stress , on connaît , on l'aime , c'est le signal que le combat est proche.Les cinquante premiers km sont plats et en grande partie sur des deux voies avec de grandes lignes droites , on avait imaginé que le peloton roulerait très vite , qu'il serait difficile de prendre du temps et qu'il valait mieux garder des forces pour le circuit final , plus valloné et plus favorable à nos qualités respectives.Il fallait juste rester vigilant pour ne pas se faire piéger par une échappée avec un nombre suffisant de téméraires pour résister jusqu'au bout et éviter la chute .Ça c'etait la théorie et lorsque la voiture ouvreuse lâche le peloton , je ne m'inquiète pas de voir un Autralien et un Suédois prendre quelques longueurs , j'ai fait l'effort de venir dans le sas assez tôt pour être bien placé et je sais garder ma place.Je me dis qu'il faut un peu de temps pour que chacun se replace et que l'allure va s'accélérer , à deux seulement , je ne donne pas cher de leur chance.Contre toute attente , le compteur ne dépasse que très rarement les trente cinq km/h , tout le monde redoute le circuit final , les Australiens misent sur le gars devant..? mince c'était pas prévu , bientôt les deux échappés disparaissent , même dans ces lignes droites interminables.Je tente de sortir à mon tour , après tout je peux avoir moi aussi mon bon de sortie , je m'arrange pour remonter la file des quinzes coureurs devant moi en espérant emmener un ou deux courageux dans ma tentative mais comme me le confirmera David après sa course , pas facile de sortir avec le maillot de l'équipe de France sur le dos , surtout quand on a déjà gagné ce titre. Après trois ou quatre essais , je m'en remets au peloton , en tout cas pour l'instant , j'attends un profil plus propice.Les km défilent , le rythme est régulier comme l'augmentation de l'avance des échappés , plus de six minutes ça commence à faire beaucoup d'autant que l'entrée sur la partie finale se fait par à coups mais sans vraiment faire exploser ce peloton encore conséquent.Attaques et contres se succèdent , mais impossible de réduire la force collective des locaux et ils ont toujours un des leurs à l'avant.Après un léger renoncement de quelques km , je me dis que je n'ai rien à perdre , un sprint pour la 3ème place à soixante ne me tente pas vraiment surtout que lesderniers km sont jonchés de virages à angles droits et de rétrécissements laissant le passage de seulement deux , trois coureurs de front.J'attends une nouvelle banderille dans un faux plat assez long et lorsque l'attaquant se relève voyant tout le monde dans sa roue je place mon attaque de la dernière chance côté opposé ,je ne me retourne pas pour voir un Danois et L'inmanquable Australien qui ont pris ma roue , je récupère l'Irlandais et encore un Australien intercalés et je roule bien dix minutes sans demander un relais.L'avance est précaire mais encourageante , ça rechigne pour s'organiser , seul l'irlandais collabore et les Australiens ont toujours un coureur à l'avant qui va jouer le titre.Tant pis je joue le tout pour le tout , je tente d'y aller seul mais je n'ai plus le jus pour les décramponner.À force de relais appuyés on finit par revenir sur les deux fuyards , je reviens dans la course au titre même si je suis conscient d'avoir déjà beaucoup donné.Il va falloir encore répondre à quelques attaques en règles des trois Australiens et ce sera bien un sprint à six qui va désigner le nouveau Champion du Monde , enfin presque...c'était sans compter sur ce groupe d'une trentaine d'attardés des catégories précédentes , bien décidés eux aussi à jouer leur chance jusqu'à la ligne.On arrive au beau milieu de ce peloton au niveau des chicanes , je perds le contacts avec mes adversaires directs , j'essaie de me faufiler , je joue des coudes de la voix mais à ce jeu chacun a connu des fortunes diverses , je sais que je n'ai pas gagné deux australiens ont filé mais je ne vois pas les autres.Une fois la ligne franchie avec la déception immédiate on m'annonce que je suis donné 3ème , petite consolation quand même.Plus tard j'apprendrai qu'il y a photo finish (décidément,j'en prends l'habitude)que le classement est compliqué , pour finalement rétrograder au pied du podium.Je retrouve les autres , Amélie qui n'a pas à rougir de sa belle 5ème place , David 11ème , englué dans une course tactique et qui s'est bien battu , William le plus malchanceux une crevaison , une roue cassée et un abandon alors qu'il était échappé.Heureusement que Claudia et Sophie sont allées chercher de belles médailles. Allez les gars la compétition c'est aussi ça , ça n'efface pas vos magnifiques saisons 2016,ce sera autant de motivations supplémentaires pour Albi en 2017 et PLACE AUX VACANCES, l'Australie c'est quelque chose quand même !!!

La Médaille du Panache pour Jean-Luc !
La Médaille du Panache pour Jean-Luc !
La Médaille du Panache pour Jean-Luc !

Rédigé par Chamrousse Team Cyclosport

Repost 0
Commenter cet article

marie josée 06/09/2016 17:32

Quel suspens ! Bravo. Profitez des vacances maintenant.

Guillaume M 05/09/2016 23:48

Aouhhh, quelle course. Enorme le Boss.
Bonnes vacances à vous deux.

guillaumeD 05/09/2016 20:43

Les Australiens avaient mangé du kangourou !!! Super résultat.
bonnes vacances.

Anne-Marie 05/09/2016 16:57

Encore et toujours là le Boss... La grande classe !

FredK 05/09/2016 15:50

Encore Bravo, Jean-Luc encore tout donné et c'est beau !