compte rendu de la SISTERONNE .....par MARCO

Publié le 25 Mai 2009

Premier compte rendu de ce week-end dans cette belle région au sud des HAUTES  ALPES (et oui je l'ai placé)
un compte-rendu plus sur les sensations que sur la course ....et on prefere

Première étape

 

Bon c’est vrai je ne suis pas du matin mais le lever à 4H00 et le départ à 5h00 de Nyons me laisse perplexe, heureusement il n’y a « que » 142 km pour la journée !!!!

La préparation est certes laborieuses mais une fois dans le sas de départ, j’oublie tout et essaye de me concentrer sur mon objectif, arriver avec le peloton de tête au pied de la première bosse. Après ça sera autre chose…

 

Dès le départ la petite montée et la descente qui suit nous mets tous sous tension. Évidement devant les montagnards du CTC ont fait la descente et finalement après peu de kilomètre un groupe de sept s’est formé avec jaco (pas encore retraité), seb. et jean Luc. Derrière un gros paquet qui file dans une petite vallée. Bref le scénario idéal pour moi. Le tempo est honnête et avec mes anciens souvenirs de coursiers, j’arrive à rester dans les roues sans trop me faire mal. Au passage, tout le CTC est dans ce peloton et cette jolie et étroite vallée s’avale avec un doux sentiment de facilité. J’attends les premières rampes pour voir les cadors remettre tout le monde à sa place. Il faudra que j’ouvre bien les yeux car ça ne va pas durer longtemps pour ma pomme.

 

Evidement quand on attend quelque chose et bien une surprise change vos plans. Crevaison à 4 km de Sederon, juste avant la première montée. Même un changement de roue assez rapide avec la voiture MAVIC ne me permettra plus de revenir. Je roule donc tranquille en attendant le paquet suivant. Le paquet se fait attendre, l’écart est important mais juste avant Séderon nous y sommes un gros paquet me rejoint puis les 3/4 bifurquent juste sur le petit parcours et j’enquille le col de l’homme mort un petit peu dépité car toute l’équipe CTC est devant, je me voyais bien faire l’ascension avec juju et jérome. Je tricote sur le col en pensant déjà au signal de Lure. Comme je ne peux pas espérer faire un bout de route avec les copains, j’essayerai au moins de monter Lure proprement et je ferais la descente « à la ludo ». Du moins j’essayerai.

Dès le pied du signal de Lure, les ¾ du groupe dans lequel j’étais me lâchent. Ils démarrent tous assez fort pour moi. Bon, il s’avent qu’il y a 15 pitons à passer ? Dès le premier kilomètre, j’applique ma stratégie, je me cale à 4m40 au kilomètre sur le première tiers, le deuxième je fais pareil et le troisième, j’accélère si j’ai les jambes. Je passe les détails mais tout s’est bien passé !!! Pour une fois, je retape la pluparts de ceux qui m’avait lâché et ramasse quelque « cramés » sur la route.

Au sommet, sur la plaque j’ai de très bonne jambes et j’accélère vraiment pour reprendre un dernier groupe avant de plonger dans la descente. Et là 20 km à mettre en application la technique « ludocienne » , descendre propre, rester concentré toute la descente. Je peux dire que ça marche, j’ai dû rattrape au moins une dizaine de cyclo. Et surprise au pied de la descente enfin je rattrape un copain, Jérôme avec qui nous terminerons promptement cette première étape. Finalement je ne termine pas « trop loin » en 5h00, plutôt pas cuit.

 

Deuxième étape

 

Après une belle journée et soirée dans le gîte, le matin se passe rapidement et la mise en place dans le sas se fait rapidement. Au son de la cloche annonçant le départ, rebelote avec la montée et descente qui casse le paquet. Les jambes se sont bien réveillées et c’est assez facilement que je me retrouve dans le gros du peloton. Première bosse dans 35 kilomètres, je vais pouvoir tourner les jambes !!!!! Pas de crevaison cette fois mais dès la première bosse, je sens bien qu’aujourd’hui ça sera plus « rando-sportive » pour moi que cyclo-sportives. Même si entre le sommet de la première bosse et le pied du col de fontenel, je recolle sur le groupe de juju, ça sera la seule fois où j’ai eu l’impression d’être sur une cyclo-sportive. Ce juju, quelle pipelette dans ce col, il a parlé tout le long, un coup avec un triathlète, un coup avec un autre, il me met en boîte : « tu as l’air facile marco !! ». Jérôme n’est pas avec nous, il doit prendre des cours de descente avec ludo. avant de récupérer les bénéfices de ses efforts dans les montées.

 Et mon juju qui passe le col, toujours en parlant, sauf qu’au sommet, pour le grand parcours c’est encore 10km de montée, certes pas très penchée, mais montée quand même qui nous attend….. Nous jouons la carte de la sécurité car le programme à l’air chargé, 180km avec 2600 m de dénivelé (2900 en réalité).  Phil, nous rejoint à ce moment et lorsque nous arrivons au ravitaillement, gilou , notre pompier de service nous attendais presque !!!

Et voilà nous sommes partie pour rouler tous ensemble, gilou s’est totalement baladé, bien au-dessus de tous mais vous le connaissez, il aime faire plaisir et il s’est occupé de nous comme une mère poule. La descente dans le fin fond de la vallée pour aller chercher cette petite boucle avec une chaleur de plus en plus pesante nous inquiète bien mais nous appliquons un tempo qui devrait nous permettre de rentrer sain et sauf. D’ailleurs au sommet du petit col de cette boucle, tous le monde s’arrêtent, certains s’interrogent et gilou répond « t’es à ça près ? », tous le monde s’arrête pour une pose soulagement bien mérité.

 Lorsque nous repartons dans l’autre sens, pour finalement remonter les 20 pitons que nous avions descendu, c’est plus une chasse « à la canette » qui s’engage. Heureusement une habitante nous accueille dans sa demeure pour remplir nos bidons avant que l’on « sèche » complètement sur la route. ça fait un moment que c’est devenu une balade et la dame est super sympas, nous prenons notre temps et repartons avec un bidon bien frais. Ça n’empêche pas que dès les premières pentes sérieuses je lâche prise rapidement, gilou m’arrose en permanence, il arrose même un autre cyclo, au final il arrosera tous le monde !!!! juju et phil qui ne s’était pas arrêter chez la dame sont au dessus, je les perd de vue et puis soudain, les jambes reviennent, peut être l’eau que gilou m’a versé sur la tête ? Je roule moins doucement et arrive au sommet avec juju et phil en compagnie de gilou qui arrose toujours. Nouvelle arrêt au ravitaillement, fallait pas le rater car ils étaient rares, trop rares… Ensuite dernière petite rampes avant une belle descente avec gilou comme poisson pilote. Super descente à « donf !!! » Au pied nous attendons le regroupement général avant que gilou règle l’allure pour amener tous le monde sain et sauf  sur la ligne d’arrivée, pas de sprint aujourd’hui. 6h52, honnête pour une ballade mais je ne pouvais pas bien faire plus et puis superbe journée avec les copains.

 

 

bravo à MARCO

d'autres résumés vont suivre....

Rédigé par Chamrousse Team Cyclosport

Publié dans #compte rendu de course

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fred 26/05/2009 21:32

moi j'ai une sacrée descente..........

isa 26/05/2009 21:20

Bravo à vous tous pour vos résultats et surtout pour votre entraide.Je suis une présidente comblée.
Pour s'améliorer en descente, il n'y a pas mieux que des séances de vtt"La descente du purgatoire à fond" par exemple,(bien connue des vercoriens) aprés, aucune descente ne fait peur!!

marco 26/05/2009 15:50

Pour les cours de descente avec ludo, j'organise des journées de stages payants.
Résultats guaranties. Il faudra simplement laisser le cerveau à la maison, c'est plus prudent
Attention pour les grands débutants, prévoir tout de même 4 paires de patins de freins.

Le payment s'effectue directement par virement sur mon compte, je guarantie une bonne utilisation de tout cet argent.

Ludo 26/05/2009 13:20

Je prends rien mon Djé, c'est gratos,la seule condition c'est qu'il faut que tu bascules avec moi en haut, après y a qu'à te laisser emmener...Demandes à Matthieu!!!
A mon âge, si on veut garder le contact avec les djeun's,on ne peut plus perdre de temps pour "basculer"!!...

Dje 26/05/2009 12:19

Merci Marco pour ton compte rendu .
De mon côté j'ai une nouvelle fois passe des supers moments avec le Team, vivement la CAC :)

Sinon Lud combien tu prends pour des cours de descente ...

a tres bientot
dje qui a perdu son caleçon mickey sniiiiiiiiiiiiiif