compte rendu de la SISTERONNE .....par yann

Publié le 3 Juin 2009

c'est avec du retard que je mets le compte rendu de YANN.

un gars qui aurait largement sa place aux C.T.C,par sa gentillesse et sa simplicité et le gout de l'effort.

  YANN en compagnie d'ERIC


Ce week-end c'était l'heure de la préparation pour le Dauphine, avec au programme La Sisteronne Ce week-end en deux jours avec un adoption au sein de l'équipe de Chamrousse pour le Week End, je me retrouve parachute dans une équipe ou les professionnels pourraient prendre des leçons (super doudou pour dormir, base de super vampes pour la récup, repas gastronomiques... mais surtout pas de prise de tête et une superbe ambiance décontracte).

 

Samedi: Un réveil matinal a 5h30 pour une journée de 155 Km, réveil musculaire tranquille, petit dej, et nous voila au départ, on sent bien la tension et que les jambes démangent les coureurs. Le top est donne a 07h50, des 50 mètres, une petite rue du que le Sud affectionne, qui nous fait monter un petit 400 mètres a 8% histoire de mettre tout le monde au point.

A peine, cette petite bosse passée, sans que l'on s'en doute, c'était déjà parti pour 6 d'entre eux dont 3 de Chamrousse.

Dernière malheureusement, on coince un peu du a l'étroitesse de la route. Apres un bon tempo (un faux tempo), les aventuriers vont avoir jusqu'a 4 minutes d'avance, derrière c'est la sortie d'entrainement sur des routes que j'apprécie particulièrement car sans réel difficulté. Olivier réussi a recoller au groupe, malgré un départ très difficile du aux nombreuses personnes.

A l'approche du col de l'homme mort, cela embraille et la l'écrémage commence. D'abord les lourds (arff je suis dedans :_), et ca continue avec une montée a + de 25Km/h, ca bascule et on est partie pour l'approche du Signal de Lure via Saint Etienne les Orgues. La je fais un stop car plus d'eau, il fait chaud +32C, donc une pause de 4 minutes, histoire de prendre des forces avant d'attaquer cette montée de 18 Km qui nous fera arriver a 1750 mètres. Je digère les 7 premiers sans aucun problème, a un bon tempo j'ai de bonnes sensations, mais après c'est plus la même. Je commence a avoir chaud, et mal au pieds, drôles de sensations.

J'arrive au 9Km et la un beau panneau pour dire que l'on est a la moitie. Je me redresse car la route se redresse, mais j'attrape un mal de pied terrible, une crampe sous la plante des pieds, je m'arrête une première fois, je repars après avoir desserré un peu mes chaussures pour environ 2Km, et quelques mètres avant l'arrivée du refuge ou je fais une autre pause. Ou la je me rends compte que cela ressemble au Ventoux, même configuration mais en moins dur. Apres le refuge, la route continue sur environ 1K500 avant d'arriver sur une zone plus facile. Le sommet est la, je m'attends a un ravitaillement au vu de la chaleur et de la difficulté du col.

Mais rien, pas d'eau !!!! terrible, je pars pour les 30 derniers Kms sans eau, résultat une langue sèche, et une lyophilisation progressive de ma personne.

 

Je finis pas frais du tout dans un groupe de 3 a la 140eme place avec une moyenne de 29.81 Chrono et au compteur 30.2

 

 

Dimanche: On remet ca a 05h30 pour une journée au départ prévue a 180 Km, mais bon je ne le sens pas, j'ai besoin d'une mise en confiance avant le Dauphine donc j'opte pour le parcours de 82 Km assez vite dans ma tête, c'est le même départ que la veille mais cette fois avec des cyclistes qui ne savent pas rouler en peloton (on dirait Charoles la 1ere courses FFC en mars ou tout le monde a oublie ses habitudes) Apres quelques coups de patin, on arrive a la première difficulté, les jambes sont raides au niveau des cuisses, la mise en jambe est assez dur puis ca revient tout doucement, je remonte doucement mon retard et j'arrive a suivre un groupe qui m'avais pris quelques mètres au départ.

Je suis ce groupe tout au long du trajet, jusqu'a la deuxième bosse, ou la ca recommence, une mise en patte un peu difficile, puis une montée au train.

Même avec de bonnes jambes au sommet, mais la c'est déjà l'heure de se séparer du group qui est devant a 10 mètres, la plupart sont partis pour le grand parcours dont le CTC (des accros du vélo :) pour ma part je bascule mais la route est difficile, je me fais lâcher facilement, il n'y a rien a gagner si ce n'est de se planter (et cette y a eu la dose entre tous les accidents vus et subits...) Je finis tranquillement a la place 66 avec une moyenne de 32Km, ce qui me remonte le moral pour la suite....





merci à YANN pour ton compte rendu....

Rédigé par Chamrousse Team Cyclosport

Publié dans #compte rendu de course

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fred 03/06/2009 16:49

raconte.....

Eric G 03/06/2009 16:46

Marco je crois qu'il rentre dans tes criteres de selection en ce qui concerne sa VO2 max mais pas de chance il roule pour Fontaine depuis pas mal d'années. Dans tous les cas c'est toujours avec un grand plaisir que je fais quelques deplacement sur quelques cyclos avec lui (en plus avec lui tu peux faire la connaissance de la maréchaussée !)