EN VACANCES A L'ETAPE DU TOUR MONDOVELO 2010

Publié le 24 Juillet 2010

3 représentants du CTC ont fait le déplacement à Pau pour l’étape du Tour pyrénéenne PAU-LE TOURMALET. Et la première difficulté est déjà le trajet pour se rendre à Pau. Un bon 7 heures de voiture ! Guillaume avait pris les devants dés Jeudi alors que Pierre et Fred faisaient de leur côté route ensemble le vendredi. Au retrait des dossards le Samedi une évidence saute aux yeux : l’ETD c’est géant ! 10000 participants annoncés ! Plus de 40 nationalités. Des stands d’exposants avec toutes les grandes marques de vélo pour se rincer les yeux. Et le dossard est retiré en 5mn chrono. En fin d’aprèm reconnaissance du début du parcours en vélo en poussant jusqu’à la première difficulté de l’étape (une côte d’env 2km qui allait étirer le peloton). Et sur le retour, histoire de faire monter un peu la pression, nous croisons le peloton des Velo101 venus en nombre.

Après une petite nuit nous partons assez tôt pour être bien placé dans le sas. Alors que Guillaume réussissait à obtenir une place dans le premier sas le doc et fred’o se retrouvaient juste derrière en tête du second sas.

 

 

 

Petite photo souvenir au départ 


Un grand merci a vrège 

 mondo

       velo   et 1


 

A 7 heure pile top départ. ASO est une organisation rodée. Pas une minute de retard. Et tout de suite il fallait frotter pour revenir le plus tôt possible en tête de peloton. Pas de problème pour Guillaume –déjà devant- mais exercice plus compliqué pour Pierre qui ne fera pas carrière aux 6 jours de Grenoble. Fred arrivait à se frayer un passage et à revenir avant la première difficulté.

 

L’ETD c’est l’assurance de croiser des ex star et des pro en exercice. Labbe (Cofidis), Lequatre (Radio Shack) , Chavanel (FDJ) des coureurs des équipes pro continentales (RLM, Bretagne Shuller…) et de nombreux Elite.

 

 

                                                         Un grimpeur ?  Un sprinter ? 

                                                                                  et 2 

 

Le Col de Marie Blanque est la première grosse difficulté. Un col court (moins de 10km) mais très pentu sur les 4 derniers km (+de 10%). Très vite la tête de course explose. Des groupes partout. Un vrai chantier. Mais dés la descente des gros pelotons se reforment. Personne ne traine en route. Si bien que le second col arrive à vitesse grand V. Le Soulor comme plat de résistance. Là encore un col relativement court mais avec des pourcentages plus réguliers. Et toujours des pelotons de taille importante. On sent que c’est le col Final qui fera les gros écarts.

 

et-3.jpg

 

On sent que l’on tourne autour. Qu’il approche à grands pas. Et le voila qui nous saute à la figure. Le Tourmalet se dresse devant nous. Le dessert après plus de 160Km dans les guiboles. Et sous un soleil de plomb (avec une relative douceur tout de même).

Plus de calculs et de stratégie de course. On donne tout ce qui nous reste. C’est une belle montée. L’enrobée est magnifique et les pourcentages du bas sont assez doux. En revanche tout se complique à mi-col. Et on termine par les plus gros pourcentages. Et là, récompense suprême : on franchit la ligne (sous un public vraiment impressionnant tout le long de la course). Il n’y a pas de vainqueur, de meilleur ou de moins bon. Chaque cycliste qui franchit la ligne a vaincu l’ETD et le géant et mythique Tourmalet. Quelle course !

 

 

et 4

 

Nos 3 compères sont tous à l’arrivée.

 

 

La 329 ème place (96 caté) pour Guillaume notre Grimpeur/Rouleur/Photographe (plus Zabel que Pantani). Le passionné de l’étape du Tour (sa Sixième).

La 148 ème place (44 caté) pour le Doc. Notre pur Grimpeur pas rouleur.

La 14 ème place (8 caté) pour notre stagiaire 2010 Fred’O.

 

 

 et 5

 


 

Une dédicace spéciale à Sophie et André qui nous on choyé pendants le W-end en nous mettant dans les meilleures dispositions pour la course. Chapeau l’accueil à PAU ! Une vraie leçon d’hospitalité !

 

 

 

Rédigé par Chamrousse Team Cyclosport

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article